Restitution des objets de cultes, d’arts, de manuscrits et de documents africains Initiative du Président français Emmanuel Macron et Réponses africaines en 2018 - PROGRAMME

                                Douala, 08 Août 2018

 

Restitution des objets de cultes, d’arts, de manuscrits et de documents africains

Initiative du Président français Emmanuel Macron et Réponses africaines en 2018

 INVITATION

Bien vouloir remplir et retourner la fiche d’inscription ci-jointe !

Bien vouloir télécharger les 2 textes de base sur la question dans :

 

http://fondationafricavenir.org/index.php/africa-s-collective-memory/evenements/commemoration/251-deux-experts-mandates-par-le-president-emmanuel-macron-en-visite-a-la-fondation-africavenir-international

http://fondationafricavenir.org/index.php/africa-s-collective-memory/evenements/commemoration/250-quand-on-t-a-vole-ta-culture-on-t-a-vole-ton-ame-et-te-developper-emerger-devient-une-illusion-une-perte-d-energie-sans-fin

En partenariat avec le Comité international de dialogue pour le retour des objets de cultes, d’arts, de manuscrits et de documents africains, en réponse à l’initiative du Président français Emmanuel Macron de vouloir restituer ou de mettre en circulation sur terre africaine et ailleurs les objets pris par la France pendant l’époque coloniale, et en réaction à sa quête de propositions de ses experts d’ici novembre 2018, la Fondation AfricAvenir International invite

les dirigeants des maisons royales, rois, sultans, lamibés et chefs qui ont eu à déplorer la perte d’objets précieux pendant toute la période coloniale de 1884 à 1959, accompagnés de leurs experts,

les responsables politiques, tant du gouvernement que des partis politiques soucieux de l’héritage culturel et religieux des peuples africains,

les intellectuels qui se penchent sur cette question de violence coloniale et restitution des objets de ressourcement des Africains,

les responsables religieux des différentes obédiences, soucieux de ces sources africaines authentiques de la spiritualité et religiosité africaines,

les conservateurs des musées, collectionneurs, professionnels et amateurs d’arts africains,

pour élaborer des réponses judicieuses à soumettre aux instances gouvernementales des pays africains et aux partenaires extérieurs, détenteurs de ces objets,

Lieu: Fondation AfricAvenir International, ancienne route de Bonabéri, avant le Lycée Polyvalent de Bonabéri

Quand : les 27 août 2018 dès 9H et 28 août 2018 dès 10H

Commémorons nos héros de la première heure , retrouvons les trésors  de nos pères et mères. Soyez les bienvenus !

 

Prince Kum’a Ndumbe III, Professeur Emérite des Universités

Président de la Fondation AfricAvenir International,

Président du Comité international de dialogue pour le retour des objets de cultes, d’arts, de manuscrits et de documents africains

PROGRAMME :

Lundi 27 août 2018

9H - Comptes rendus :

  • Compte rendu des débats télévisés à Berlin (2001), des rencontres de haut niveau à Munich (2016), Hambourg, Dakar et Douala (2018) sur les restitutions, avec un accent particulier sur la visite des experts délégués par le Président français Emmanuel Macron à la Fondation AfricAvenir International du 16 au 19 juillet 2018 (avec escales à Dschang (Musée des Civilisations), Foumban (Palais du Sultan et Musée), Bafoussam (Palais du Roi Fussep et Musée) et Yaoundé (Musée National, Ambassade de France)
  • Compte rendu des réponses 2018 de la Ministre d’Etat aux Relations Extérieures de l’Allemagne Fédérale

 

10H/13H - Echanges des participants séquencées en 7 points :

  1. Conquêtes, résistances et pillages des œuvres dans l’Afrique sous domination coloniale
  2. Destinations des œuvres pillées et culture des musées en occident
  3. L’altération des œuvres de cultes africains, les marchés de l’art africain en occident et les pièges de la restitution actuelle
  4. Photographie et enregistrements sonores à l’époque coloniale
  5. Royaumes et chefferies : comment identifier les œuvres à réclamer pour restitution pour chaque ancien royaume, sultanat ou lamidat ? Utilisation du catalogue et de la banque des données des objets pillés à la Fondation AfricAvenir International : cas du Musée du Quai Branly à Paris/France

14H30/15H30

  1. Tendances de certains anciens pays colonisateurs et institutions face à la question de la restitution

Allemagne, France, Grande Bretagne, Belgique, Portugal, Espagne, Vatican et autres structures religieuses

  1. Les ossements humains de résistants africains déportés en Europe coloniale comme trophées de guerre et la demande de restitution pour une sépulture digne

 

16H/18H - Elaboration des Principes Africains de restitution

Elaboration de « Principes africains » pour la restitution aux royaumes, sultanats, lamidats, chefferies, familles, aux peuples et aux gouvernements africains des objets de cultes, d’arts, de manuscrits, de documents et d’ossements africains (différents des « Principes de Washington » ou Principes de la Conférence de Washington du 3 décembre 1998 concernant la restitution des œuvres d'art confisqués aux Juifs par le régime Nazi avant et pendant la Deuxième Guerre mondiale)

 

Mardi 28 août :

 

10H/12H - Rituels de commémoration des premiers héros africains/camerounais

Lieu : Mausolée de Lock Priso Bell, Bonabéri-Douala, Grand Baobab

Rituels de commémoration des premiers héros africains/camerounais de la résistance anticoloniale (rituels menés par les différents rois, sultans, lamibés, chefs et leurs populations pour les héros de leur régions spécifiques – La liste des premiers résistants camerounais est disponible pour tout le Cameroun à la Fondation AfricAvenir International, et au Mausolée de Lock Priso Bell, Grand Baobab, Bonabéri-Douala)

 

Déclaration solennelle sur les « Principes africains » pour la restitution

Lieu : Fondation AfricAvenir International/Résidence :

Déclaration solennelle sur les « Principes africains » pour la restitution aux royaumes, sultanats, lamidats, chefferies, familles, aux peuples et aux gouvernements africains des objets de cultes, d’arts, de manuscrits, de documents et d’ossements africains

Recherche