Les Aspects Juridiques De La Rencontre Internationale De Douala – Bonaberi

LES ASPECTS JURIDIQUES DE LA RENCONTRE INTERNATIONALE DE DOUALA – BONABERI, DU 29 FEVRIER AU 03 MARS 2016  SUR LA « MEMOIRE COLLECTIVE »

« Transmettre, donner à l’autre ce que l’on a gardé, sauvegardé, passer le relais et assurer la continuité grâce aux acquis du passé, grâce aux expériences des anciens, aux leçons tirées de l’histoire (…)»

Prince KUM’A NDUMBE III, L’Afrique s’annonce au rendez – vous la tête haute, p. 17

« Une personne dont la mémoire a été effacée ne trouverai pas le chemin de la maison [2]. En ce sens, l’Afrique actuelle ne peut que figurer parmi les têtes de liste d’échantillons d’analyse, ayant un attrait particulier. Son parcours est d’autant plus attractif qu’il ressemble trait pour trait à une série de montagnes Russes, où se suivent le haut et le bas, dans une série parfois déroutante surtout, si l’on s’accorde sur le fait qu’elle est, par principe au départ des civilisations humaines ? Curieux encore ceci l’est d’avantage, lorsque la ligne éditoriale communément répandue, tend malheureusement vers l’idée d’un déclin croissant du continent - mère. Quel paradigme, pour quelle Afrique ?

« A l’ère de la postmodernité, une telle étude, qui conduit à penser une recomposition ou à repenser la composition normative du champ (…) 

[2]  J. D. STEINBRUNER, The cybernetic theory of decision, new dimension of political analysis, Princeton University Press, 1974, p.11 

[3] G. NTONO TSIMI, « Le paradigme du crime contre l’humanité et la renaissance du pluralisme juridique dans les droits pénaux africains : Contribution à une théorie sur l’internormativité des systèmes pénaux nationaux en transition », thèse de Doctorat Ph.D en Droit, Université de Yaoundé II, Ecole doctorale de sciences criminelle

Présenté par Mlle EKOBENA ATEMENGUE MARIE JOSEPH

 

Recherche