La polémique est née avec la future installation à Berlin du Forum Humboldt dans l’ancien château des princes prussiens reconstruit à l’identique pour l’occasion. Il doit accueillir des objets d’art acquis pendant la courte période coloniale de l’Allemagne en Afrique. Certains ont été dérobés à la population locale par des expéditions scientifiques ou des militaires prussiens à la fin du XIXe siècle. Le Cameroun, colonie allemande jusqu'en 1914, demande la restitution de ce qui s’apparente à ses yeux à des objets volés. 

.Address : Alte Feuerwache, Axel Springer Str. 40/41, 10969 Berlin

 Jubiläum 50 Jahre schriftstellerische Tätigkeit und Neuschreibung der deutschen Kolonialgeschichte aus der Perspektive der Kolonialisierten

Prinz Kum’a Ndumbe III. 

 

Der Gründer der Fondation AfricAvenir International, Prince Kum`a Ndumbe III., ist der Enkel und Thronerbe von König Lock Priso Bell, der sich als Erster dem deutschen Kolonialismus in Kamerun widersetzte und, den Hinrichtungsabsichten der deutschen Kolonialmacht zum Trotz, dennoch überlebte. Bei der Erstürmung seines Palastes im Dezember 1884 haben die deutschen Kolonialisten einen der wichtigsten Gegenstände und Zeichen seiner Herrschaft (das Tangue) als Kriegsbeute nach Deutschland verschleppt. Heute befindet es sich als Ausstellungsstück im Museum Fünf Kontinente in München.

Prince Kum'a Ndumbe III.

Informations sur l'événement

Date 20.10.2018, 18h30 - 22h00

Adresse: Alte Feuerwache, Axel Springer Str. 40/41, 10969 Berlin

Prince Kum'a Ndumbe III.

Activité littéraire anniversaire 50 ans et Réécrire l'histoire coloniale allemande du point de vue du colonisé

Le fondateur de la Fondation AfricAvenir International, le prince Kum`a Ndumbe III, est le petit-fils et l'héritier du trône du roi Lock Priso Bell, le premier à s'être opposé au colonialisme allemand au Cameroun et, malgré les intentions du pouvoir colonial allemand, il a survécu. Lors de l'assaut de son palais en décembre 1884, les colonialistes allemands déportèrent en Allemagne l'un des objets et signes les plus importants de son règne (le Tangue). Aujourd'hui, il s'agit d'une exposition au musée Fünf Kontinente à Munich.

Theatre at School

“The Festival of Love” by Prince Kum’a Ndumbe III (originally written in German: “Das Fest der Liebe. Die Chance der Jugend”) was performed at the BRG 6 Marchettigasse in Vienna (upper secondary school/science branch) in cooperation with the Austrian Ministry of Education, Art and Culture and the Austrian Commission for UNESCO.  
Background  
The constructive cooperation between the Austrian Ministry of Education and Prince – and/or Professor – Kum’a Ndumbe III is of long standing. He was born in Cameroon; he studied in Europe, mostly in France and Germany; a Germanist, historian and politologist, he lectured at the Universities of Lyon II/France, FU Berlin/Germany and Yaoundé I/Cameroon. In his capacity as President of AfricAvenir International, an Organisation for African Renaissance, Development, International Cooperation and Peace, he managed several intercultural sub- projects, 

Ce 8 octobre dernier, le Pr Dr Dr h.c. Dr h.c. Achille Mbembe, historien et politologue enseignant à Johannesburg, a reçu à Düsseldorf le Prix Gerda Henkel. En la personne d’Achille Mbembe, l’un des représentants les plus éminents de la théorie postcoloniale sur le plan international reçoit cette année le Prix de la Fondation Gerda Henkel

Quand les Anciens d’Afrique parlent….un exemple de réussite internationale

En moins de deux mois, plus de 10.000 personnes dans le monde ont visionné sur Internet le film sur les anciens témoins camerounais qui parlent du choc de la rencontre avec le premier colonisateur venu d’Allemagne sur le sol de leur patrie. De Chicago, Berlin et Bordeaux, certains ont déjà réservé leur séjour à la Fondation AfricAvenir International à Bonabéri- Douala pour les prochains mois. Raison: s’impliquer dans le projet «African Collective Memory » et comprendre ce que ces témoins africains de l’histoire apportent et qui ne figure nulle part dans les livres disponibles. Ministres, gouverneurs, rois, lamibés, sultans, chefs traditionnels, Professeurs de rang magistral des Universités, experts internationaux et de simples citoyens ont déjà fait le déplacement en février et en août 2016 à Bonabéri-Douala pour écouter ces témoignages vivants et émouvants qui réinterprètent la marche de l’histoire en Afrique.

Fabien Eboussi a tiré sa révérence le 13 octobre 2018 à 84 ans. Il y a trois jours, pourtant, je réécoutais, quasi religieusement, deux de ses conférences sur Internet. Il y parlait avec ce calme, cette rigueur et cette précision qui le caractérisaient. On rendra un hommage mérité à cet intellectuel qui ne parlait jamais au hasard.

Compte-rendu de la Rencontre du Prince KUM’ A NDUMBE III avec les  Représentants  du Gouvernement et des Institutions allemandes  au sujet de la Restitution du Tangué de Lock Priso Bell (Kum’a Mbape Bell)

A Munich, Allemagne, le vendredi 13 mai 2016 

Vendredi 13 mai 2016 à 14h-15H40

Sur invitation du Directeur Général de la Culture et de la Communication au Ministère des Affaires Etrangères de la République Fédérale d’Allemagne, Monsieur Dr. Andreas Görgen, le Prince Kum’a Ndumbe III, Professeur Emérite des Universités, s’est rendu à Munich avec une délégation internationale pour rencontrer les responsables ayant droit de décision sur la restitution du Tangué du Prince Régnant de Hickory Town (Bonabéri)  Lock Priso Bell (Kum’a Mbape Bell) dérobé le 22 décembre 1884. La rencontre a eu lieu au Musée des Cinq Continents (ancien Musée Ethnographique) à Munich, le vendredi 13 mai 2016 de 14h-15H40.

Tag der Deutschen Vielfalt!

Zivilgesellschaftliches Engagement von Afrikanern in Deutschland Überlegungen zum Versuch, eine Brücke zu bauen: 1961-2013

(Stuttgart, 4. Oktober 2013)

Von Prinz Kum’a Ndumbe III., Universitätsprofessor, Emeritus

I.- Vom Schüler zum Lehrer: Engagement als Notwendigkeit

1.- Ich entdeckte als Schüler das Afrika der Deutschen

Als Schüler der 4. Klasse des Maria Theresia Gymnasiums in München im Jahre 1961 wurde ich von meinem Geographielehrer gebeten, meinen Klassenkameraden einen Vortrag über Afrika zu halten. Ich war ja wie eine Kuriosität, der einzige schwarze Schüler in einer Schulgemeinde von fast tausend weißen Menschen. Der Geographielehrer brachte mich zu anderen Klassen, um weitere Vorträge über Afrika zu halten, dies geschah dann Jahr für Jahr. Damals war Afrika in der Vorstellung meiner Mitschüler Urwald, Löwen, wilde Tiere, nackt tanzende und verhungernde Menschen, Unterentwicklung, hilfsbedürftige dickbäuchige Kinder, kriegslustige Barbaren, die sich ständig die Köpfe einschlugen.

Page 1 sur 2

Recherche