Salon du livre (Actualités)

éditions AfricAvenir

25è Salon du Livre de Casablanca 2019 

Editions AfricAvenir, Douala/Cameroun

Hall D 43

www.fondationafricavenir.org; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Matinée de Conte avec le Prince Kum’a Ndumbe III

Krutongo et sa femme

(Conte duala du Cameroun)

Offert aux élèves du Groupe Scolaire le Carrefour à Casablanca, âgés de 11 à 12 ans

.

Lieu de la rencontre : "Espace Méditerranée" au salon du livre:

Date et heure : Le 14 février 2019 de 12h30 à 13h15

Organisatrice de l'événement : Mme Zoubida HILANE / Enseignante de français (Etablissement : Le Groupe Scolaire le Carrefour à Casablanca)

L'objectif de cette rencontre est de faire découvrir cette facette lumineuse de l'Afrique et de la littérature africaine qui se reflète dans le personnage d’un prince, écrivain et conteur. 

Le Prince Kum’a Ndumbe III et les Editions AfricAvenir sont une fois de plus invités par le Ministère de la Culture et de l’Information du Maroc au 25ème Salon International de l’Editeur et du Livre de Casablanca qui s’étend du 07 au 17 février 2019.

  1. Le Prince Kum’a Ndumbe III célébrant encore ses 50 années de productivité littéraire et scientifique a présenté son héritage intellectuel lors du dernier salon International du Livre de Yaoundé, à la Foire du Livre de Francfort 2018, et fut célébré en octobre dernier pendant 4 jours au siège mondial de l’UNESCO et enfin l’apothéose pour clôturer les festivités en décembre 2018 au siège de la Fondation AfricAvenir International à Douala.
  2. Au SIEL 2017 les Editions présentaient 2 publications dans le cadre du projet scientifique international Africa’s Collective Memory restituant la voix des vieux Africains témoins oculaires de l’histoire moderne de l’Afrique. Aujourd’hui ces archives orales inédites sont présentées en 15 volumes et n’attendent qu’à livrer les secrets du passé colonial européen en Afrique.
  3. Nous vous invitons à venir découvrir la spécificité de notre maison d’édition. Nous éditons dans les langues européennes (français, anglais, allemand) et dans près de 10 langues camerounaises et africaines. Nous faisons donc la promotion aussi bien des savoirs que des langues d’Afrique.
  4. Ce rendez-vous international est également l’occasion de réfléchir sur les grands challenges du continent concernant l’avenir du livre et ses enjeux. Voilà pourquoi le 11 février prochain de 11h-12h, dans la Salle Juan Goytisolo, le Prince et Prof. Kum’a Ndumbe III intervient sur un panel dont le thème est : Edition du livre en Afrique : nouveaux défis avec Marie-Agathe Amoikon-Fauquembergue, Editions Eburnie (Côte d'Ivoire), Khalifa Babacar Ndiaye, Editions Salb Al Bouraq (Sénégal), Abdelkader Retnani (Prédisent, Association marocaine des professionnels du livre), Ahmed Maradi (Secrétaire général, Union des Editeurs Marocains), Kamil Hoballah (vice-président / Association Marocaine des Editeurs) et enfin le Modérateur : Ahmed Abbou. Alors pour son séjour sur le sol marocain, le Prince reste à la disposition des médias pour des consultations et d’éventuelles interviews. Nous vous invitons à passer au stand des Editions AfricAvenir à l’adresse suivante Cameroun D 43. Venez nombreux communier avec l’Afrique noire et découvrir nos nouveautés pour ce salon. Pour plus d’information, veuillez contacter : Casablanca Mobile + 212 063-305-2860 /+212 (0) 771785139

Ngong Bertrand Collins / Editions AfricAvenir

La Fondation AfricAvenir International a abrité vendredi 17 décembre 2018 l’aspect politique des travaux de l’écrivain Prince KUM’A NDUMBE III. Ceci, dans la suite des activités liées à la célébration de ses 50 ans d’écriture.

Monsieur le Professeur Jean-Emmanuel PONDI, Vice-recteur de l’Université de Yaoundé I, chef du département Relations Internationales à l’IRIC et professeur missionnaire à l’Académie Diplomatique de Vienne, était convié à cette journée d’une haute portée heuristique, dans les locaux de la Fondation AfricAvenir International, à Douala-Bonabéri.

Dans son avant-propos de circonstance, le Prince KUM’A NDUMBE III a noté l’extraversion de l’Africain qui ne s’accroche qu’aux choses venues de l’extérieur. C’est à en croire l’auteur, le résultat de la colonisation, qui fait que nous ne savons plus au juste qui nous sommes.

Douala, le 12 décembre 2018

Note d’information/Jubilé/Ecriture politique

50 ans d’écriture politique sans compromission : l’aventure du politologue Kum’a Ndumbe III, écrivain engagé pour la libération totale de l’Afrique. Une séance à révélations sensationnelles sous la présidence du professeur Jean Emmanuel Pondi, Vice-recteur de l’Université de Yaoundé I

Où : Fondation AfricAvenir International, ancienne route de Bonabéri, avant le Lycée Bilingue

Quand : Vendredi 14 décembre 2018, 14h très précises

50 ans d’écriture politique sans compromission et sans interruption depuis 1968 ? Oui, c’est le 1er novembre 1968 que le jeune Kum’a Ndumbe III écrit son testament politique, « Aujourd’hui, j’ai 24 ans, Testament d’un jeune Africain », après avoir rédigé « Lumumba II » en juillet 1968, sur l’assassinat de Patrice Emery Lumumba. Suivront « Kafra-Biatanga, Tragédie de l’Afrique » sur les guerres au Katanga et au Biafra, en février 1970, « Amilcar Cabral ou la tempête en Guinée Bissao » en juin 1973. Sa thèse de doctorat portera sur « la politique africaine de l’Allemagne hitlérienne » en janvier 1975 et l’Université de Lyon II lui décernera deux doctorats le même jour, inédit. L’Université Libre de Berlin lui remettra l’habilitation en sciences politiques en juillet 1989 pour son travail sur « La politique africaine de l’Allemagne Fédérale ». Très jeune, il enseigne à l’Institut d’Etudes politiques de Lyon, à l’Institut des Sciences Sociales appliquées de l’Université Catholique de Lyon, cet Africain enseignera l’allemand aux Français au Département des sciences du langage de l’Université de Lyon II, tout ceci en même temps jusqu’en 1979, quand il décidera d’intégrer l’Université de Yaoundé I. 

Entretien Ekima Media & AfricAvenir Foundation

Le 29/10/18
Entretien à cœur ouvert avec le Prince Kum'a Ndumbè III avant l’ouverture de son jubilé à l’Unesco pour la célébration de ses 50 ans d’écriture : Message d’espoir pour l’humanité et la jeunesse Africaine

Comme chaque année et en cette période, Casablanca se pare de l’une de ses plus belles facettes, celle de la culture et de la créativité. Environ 702 éditeurs, dont 353 directs et 349 indirects, vont exposer 100.000 titres (soit 3 millions de copies). Le Salon international de l’Edition et du livre propose pour une dizaines de jours, un programme culturel ambitieux, riche et diversifié et réunit de nombreux exposants venus des quatre coins du monde, animés par une seule et même ambition, celle de promouvoir le livre autant que la lecture en général.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition connaîtra la participation de plusieurs maisons d’édition représentant 54 pays. En effet, Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) seront l’invité d’honneur, et ce, en parfaite symbiose avec la vision Royale visant à renforcer les relations du Maroc avec les pays africains, a souligné M. Sbihi lors d’un point de presse à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc.

D’après le ministre, plusieurs pays prendront part à la deuxième édition de “la plateforme de cession du droit d’auteur”, notamment le Maroc ainsi que les représentants de l’Allemagne, l’Egypte, l’Italie, la Palestine, la Tunisie, la Turquie, la Chine, le Cameroun, le Gabon, le Rwanda, la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Tchad.

A ce propos, l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire Haut Représentant de la République Gabonaise auprès du Royaume du Maroc a commenté “Ce Salon est une plateforme importante pour multiplier les rencontres et faire rapprocher les points de vue des écrivains avec les éditeurs’’, notant que “le Maroc abrite la plus grande manifestation culturelle après le discours historique de SM le Roi Mohammed VI et le retour du Maroc au sein de sa grande famille africaine”.

Ce rendez-vous culturel devenu la destination incontournable des professionnels du livre est un lieu de culture, un carrefour des livres et de diffusion des flux culturels et des supports privilégiés des medias qui les véhiculent. Cette année donc, la capitale économique accueille la 23ème édition. Des activités riches et variées rythment les journées et les soirées des Casablancais, comprenant des tables rondes thématiques, des rétrospectives axées sur la pensée, des ateliers pour enfants ainsi que l’attribution du prix international “Ibn Batouta” de la littérature de voyage. Cet événement culturel international organisé, annuellement, par le ministère de la Culture du Maroc, représente désormais un lieu de pèlerinage littéraire pour les meilleurs éditeurs marocains, africains, arabes et étrangers, les distributeurs, les libraires et un grand public venu de partout pour renouer le contact avec le livre et le monde de l’édition traitant un thème différent, chaque année.

Page 1 sur 2

Souscrire aux notes d'informations

logo icone Converti mod AAF colorrr
La Fondation AfricAvenir International est une Organisation Internationale non gouvernementale à but non lucratif basée à Douala au Cameroun et dont l’objectif est d’œuvrer pour la Renaissance africaine, le Développement endogène, la Coopération internationale et la Paix durable. Fondée en 1986 par son promoteur le Prince et Professeur Kum’a Ndumbe III.

Nous trouver à

MAIN OFFICE:
BP.: 9234 Douala Viè Bonabéri Cameroun

00237 695554498
secretariat@fondationafricavenir.org

Lundi - Vendredi : 8h00 - 18:00
         Samedi : 8h00 - 14h00 ; Dimanche : Fermé

Envoyez-nous un message