• Christell Gbaguidi AfricAvenir Berlin à Paris

    Christell Gbaguidi AfricAvenir Berlin à Paris

    29 octobre-02 novembre 2018 50 ans d’engagement pour la libération totale de l’Afrique et pour une nouvellehumanité : Ecritures littéraires, documents historiques, analyses politiques,manifestes pour la renaissance culturelle Célébration de la Mémoire Collective Africaine UNESCO, 7 Place de Fontenoy,75352 Paris 07 SP Lire la suite
  • FRANKFURTER BUCHMESSE 10 OCTOBRE 2018

    FRANKFURTER BUCHMESSE 10 OCTOBRE 2018

    Prince Kum'a Ndumbe III présentant un de ses livres au Dr Lauter ! Lire la suite
  • Dr Lauter  au stand des Editons AfricAvenir

    Dr Lauter au stand des Editons AfricAvenir

    Présence éminente du Dr Lauter signant le livre d’or des 50 ans d’écriture du Prince Kum’a Ndumbe III Lire la suite
  • Fabien EBOUSSI : un intellectuel libre et authentique. Hommage intellectuel

    Fabien EBOUSSI : un intellectuel libre et authentique. Hommage intellectuel

    Fabien Eboussi a tiré sa révérence le 13 octobre 2018 à 84 ans. Il y a trois jours, pourtant, je réécoutais, quasi religieusement, deux de ses conférences sur Internet. Il y parlait avec ce calme, cette rigueur et cette précision qui le caractérisaient. On rendra un hommage mérité à cet intellectuel qui ne parlait jamais au hasard. Lire la suite
  • « RESTITUER RELÈVE DE L'OBLIGATION » PRIX GERDA HENKEL 2018 ATTRIBUÉ À ACHILLE MBEMBE

    « RESTITUER RELÈVE DE L'OBLIGATION » PRIX GERDA HENKEL 2018 ATTRIBUÉ À ACHILLE MBEMBE

    Ce 8 octobre dernier, le Pr Dr Dr h.c. Dr h.c. Achille Mbembe, historien et politologue enseignant à Johannesburg, a reçu à Düsseldorf le Prix Gerda Henkel. En la personne d’Achille Mbembe, l’un des représentants les plus éminents de la théorie postcoloniale sur le plan international reçoit cette année le Prix de la Fondation Gerda Henkel Lire la suite
  • Samedi 20.10.2018, 18h30 - 22h00, Célébration du 50ème anniversaire et réécriture de l'histoire coloniale allemande.

    Samedi 20.10.2018, 18h30 - 22h00, Célébration du 50ème anniversaire et réécriture de l'histoire coloniale allemande.

    Prince Kum'a Ndumbe III. Informations sur l'événement Date 20.10.2018, 18h30 - 22h00 Adresse: Alte Feuerwache, Axel Springer Str. 40/41, 10969 Berlin Prince Kum'a Ndumbe III. Activité littéraire anniversaire 50 ans et Réécrire l'histoire coloniale allemande du point de vue du colonisé Le fondateur de la Fondation AfricAvenir International, le prince Kum`a Ndumbe III, est le petit-fils et l'héritier du trône du roi Lock Priso Bell, le premier à s'être opposé au colonialisme allemand au Cameroun et, malgré les intentions du pouvoir colonial allemand, il a survécu. Lors de l'assaut de son palais en décembre 1884, les colonialistes allemands déportèrent en Allemagne l'un des objets et signes les plus importants de son règne (le Tangue). Aujourd'hui, il s'agit d'une exposition au musée Fünf Kontinente à Munich. Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Les prochains évènements

Il n'y a pas d'évènement.

Toutes nos recommendations
Liens & Articles

Il n'y a pas d'évènement.

Moi, Prince Kum’a Ndumbe III, l’aîné des aînés des Bell, j’ai dit !

Déclaration solennelle du Prince Kum’a Ndumbe III

sur la commémoration de nos héros et sur la mémoire collective africaine

Bonabéri-Douala, le 7 juin 2018

www.fondationafricavenir.org

Moi, Kum’a Ndumbe III, fils de Ndumbe III, lui-même fils de Kum’a Mbape, Lock Priso Bell, lui-même fils de Mbape, lui-même fils de Belle ou Bell, lui-même fils de Dooh la Makongo, moi, l’aîné des aînés des Bell, devant mes pères et mes mères, entourés de mes contemporains et sous le regard lumineux du Dieu Suprême, je déclare :

La réappropriation de la mémoire collective africaine effacée depuis des siècles est la condition première de rétablissement de la paix, de la consolidation de l’unité et de l’intégration des Etats artificiels imposés par le système colonial dans le moule d’une Afrique solidaire et en renaissance. Peuples africains, si vous ne savez pas d’où vous venez, quel est le legs de vos ancêtres, qui vous êtes, il sera facile de vous diviser, de vous opposer les uns contre les autres, de vous entretuer dans des violences indescriptibles, et ainsi de permettre à celui qui tire les ficelles invisibles de s’emparer de vos richesses et de mener une belle vie sur votre dos, loin de vos terrains de batailles fratricides. Tant que notre mémoire collective africaine ne sera pas rétablie en ce 21è siècle, nos édifices ressembleront à des châteaux de paille prêts à s’écrouler au moindre tremblement.

L’incident de la destruction des grilles de protection du monument dédié à Ruben Um Nyobe par le Canton Bell à Bali-Douala le 26 mai 2018 a occasionné un déferlement de haine, d’insultes de bas étages, d’émergence de repli identitaire, de « tribalisme » et a surtout révélé des ignorances sublimes sur la marche de l’histoire des peuples qui forment le Cameroun dans ses frontières tracées par la colonisation. Les ministres chargés de l’éducation, des enseignements, de la recherche scientifique, de la culture et leurs inspecteurs sont interpellés pour des actions fondamentales et urgentes visant au rétablissement de la mémoire collective des peuples camerounais et africains. Les errements ont déjà trop duré depuis les indépendances. Le rétablissement de la mémoire de nos peuples dans tous les domaines est une priorité pour la survie et l’avancement de nos peuples africains.

Pour en savoir plus : 

téléchargement

Recherche