Numérisation

Le Projet international Africa’s Collective Memory ambitionne également de préserver 300 très vieux livres écrits par des auteurs européens et publiés entre 1848 et 1944. Ces anciens documents renseignent le lecteur sur la naissance du Cameroun moderne. Ils sont actuellement disponibles à la Bibliothèque Cheikh Anta Diop à Douala. Cependant, leur détérioration progressive montre l’urgence et l’importance de leur sauvegarde. 

Pour les sauver, la Fondation AfricAvenir International à travers le projet Africa’s Collective Memory actuellement en cours, a mis sur pied une équipe solide de spécialistes qui réhabilite ces livres et les préserve des effets dévastateurs de la moisissure et de l’humidité. Ensuite, ils sont conservés dans un espace approprié de la Bibliothèque Cheikh Anta Diop où ils seront à la disposition du public. Enfin, ces 300 livres sont digitalisés en vue d’être mis en ligne pour une consultation plus large. Le résultat de ce travail sera également mis à la disposition des bibliothèques et des institutions similaires.

Recherche