Rencontre des transcripteurs juillet 2017

 

Rencontre des transcripteurs juillet 2017

Du 6 au 7 juillet 2017, s’est tenue au siège de la Fondation AfricAvenir International une importante rencontre de concertation avec les superviseurs et les transcripteurs du projet Collective Memory en vue d’accélérer la finalisation des travaux et de s’accorder sur les modalités de transcription. Cette rencontre fut très importante pour la suite du projet. Elle a permis de recadrer, de réorienter le travail des linguistes transcripteurs et traducteurs afin que celui-ci non seulement corresponde à la philosophie générale du projet, mais aussi afin qu’il soit facilement utilisable lors de la procédure d’édition. Ainsi, autours d’une même table, se retrouvèrent les linguistes issus des plus grandes universités du Cameroun : Douala, Yaoundé, et Dschang.

C’est alors que toutes les difficultés liées aux opérations de transcriptions et de  traduction furent abordées et résolues. Les professeurs linguistes engagés dans le projet Africa’s Collective Memory donnèrent des conseils pratiques ainsi que des instructions scientifiques afin que le résultat des travaux restent le plus fidèle possible à la réalité. Le Directeur du Projet, le Prof. Kum’a Ndumbe III reconnecta les linguistes avec la vision globale et les grandes orientations générales qu’implique le projet Africa’s Collective Memory. Ce fut également un moment  de partage des outils techniques et informatiques permettant aux linguistes de travailler plus objectivement et plus efficacement. Ce fut le cas du logiciel spécialisé Partitur exitur dont le fonctionnement fut présenté en détail par M. Njock David, lui-même linguiste. C’est sur cette base solide que tous les travaux du projet sont aujourd’hui menés et livrés pour un résultat plus satisfaisant.

Recherche