• Célébration internationale de la mémoire collective africaine Jubilée de 50 ansd’écriture  engagée pour une nouvelle humanité 1968-2018

    Célébration internationale de la mémoire collective africaine Jubilée de 50 ansd’écriture engagée pour une nouvelle humanité 1968-2018

    Célébration internationale de la mémoire collective africaineCélébration internationale de la mémoire collective africaineJubilée de 50 ans d’écriture engagée pour une nouvelle humanité 1968-2018 Mai I Octobre I Novembre I Décembre 2018 / Avril 2019 Prince Kum’a Ndumbe III   Lire la suite
  • FRANKFURTER BUCHMESSE 10 OCTOBRE 2018

    FRANKFURTER BUCHMESSE 10 OCTOBRE 2018

    Prince Kum'a Ndumbe III présentant un de ses livres au Dr Lauter ! Lire la suite
  • Dr Lauter  au stand des Editons AfricAvenir

    Dr Lauter au stand des Editons AfricAvenir

    Présence éminente du Dr Lauter signant le livre d’or des 50 ans d’écriture du Prince Kum’a Ndumbe III Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
Les prochains évènements

Articles à la une

Forum de dialogue avec le Prince Kum'a Ndumbe III à Berlin le 09/02/18: Conférence et débat

Forum de dialogue: Conférence et discussion avec le Prince Kum'a Ndumbe III.

L’imperturbable essor de l'Afrique et son rapport avec le monde extérieur

L’imperturbable essor de l'Afrique et son rapport avec le monde extérieur. L'océan Atlantique et la Méditerranée sont devenus un tombeau géant ouvert pour les émigrés africains désespérés qui tentent chaque jour de conquérir le haut mur protecteur érigé entre les civilisés et les barbares. Des cercueils alignés les uns aux côtés des autres scellent la fin de l'espoir. Ils fuient la faim, les dictatures de moyen-âge, l'abîme profondément sombre d’une mort imminente dans leur propre patrie. "Pays de merde" : voilà de quoi le président américain en exercice Donald Trump traite les pays africains: l'Afrique, berceau de l'humanité, comptera jusqu'à 2,5 milliards de personnes en 2050, soit dans 32 ans. En 1900, l'Afrique ne représentait que 8,17% de la population mondiale, avec 133 millions de citoyens. En l'an 2100, 1 personne sur 4 sera africaine. Le continent comptera alors 4.467 milliards de personnes, soit 40% de la population mondiale. Et dès 2050, un jeune sur trois entre 15 et 29 ans, vivra en Afrique.


L'intelligentsia de l'Afrique se met en structure depuis les indépendances des années soixante, et établit progressivement une autonomie intellectuelle vis-à-vis de l’étranger. La bataille pour une réorientation de l’économie pour qu’elle soit au service de l’Afrique et des africains d’abord et non primairement au service de l’étranger, bat son plein. Au cours des 15 dernières années, la plupart des pays d’Afrique ont connu une croissance économique constante, avec des taux de croissance d'au moins 5% par an. La montée de l'Afrique est inexorable et imprévisible. Celui qui, dans son pays veut continuer à vendre la nostalgique image du misérable Africain dans le besoin, en portera la responsabilité historique et son propre peuple en paiera le prix.

Communiqué

Recherche