Hickory Town (Bonabéri-Douala), le 07 juin 2018
Déclaration solennelle du Prince Kum’a Ndumbe III sur la commémoration de nos héros et sur la mémoire collective africaine
déclaration du Prince Philippe de Prusse
Arrière-petit-fils de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne, à l’endroit du peuple camerounais à 10 h30, à la Fondation AfricAvenir International
Le Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo reçoit en cadeau un lot de livres du professeur et écrivain Kum' a Ndumbe III
Cérémonie de remise de Prix au Président de la République
Le Professeur et Prince Kum' a Ndumbe III remettant au récipiendaire le Président de la République de Guinée Equatoriale, Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo le trophée académique du buste d Osiris.
Cérémonie de remise de Prix au Président de la République

A la une - At the front

  • Kum'a Ndumbe III, Allocution d’ouverture +

    #ID1532011554915 > .inner { text-align: center; } Read More
  • Déclaration solennelle du Prince Kum’a Ndumbe III +

    Déclaration solennelle du Prince Kum’a Ndumbe III Le Prince Kum’a Ndumbe III, l’aîné des aînés des Bell, fera une déclaration Read More
  • Commité de Dialogue pour le retour des Objets de Cultes et d'Arts des Manuscrits et Documents Africains +

    RESOLUTIONS DE LA REUNION CONSTITUANTE du RESOLUTIONS DE LA REUNION CONSTITUANTE du « COMMITE DE DIALOGUE POUR LE RETOUR DES OBJETS Read More
  • 1

Nouvelle Parution des Editions AfricAvenir, disponible dès maintenant !

Les Basaa dans le Ǹjɔkmasi Colonial ! Le nouveau titre de la série Quand les anciens parlent...

Si le vieux Basaa Pegha André vivait encore aujourd'hui, il aurait plus de 138 ans. Ce témoignage bouleversant d'un témoin de l'histoire coloniale allemande au Cameroun en pays Basaa est cru, sans censure ni double langage. Quand les Anciens parlent...vous en découvrez des choses, si vous écoutez ! Si vous écoutez le CD tapis au verso de la quatrième de couverture ou si vous lisez le témoignage transcrit en langue Basaa et traduit en langue française de Pegha André. Ou écouter pendant que vous lisez, pourquoi pas? Il vous parle de la souffrance infligée au camerounais à travers le travail forcé, lors de la colonisation allemande; il vous parle de l'école coloniale, il vous parle de la destruction des systèmes endogènes de transmission de savoir et des sciences par la violence coloniale et de biens d'autres choses qui ne figurent pas dans les livres d'histoire...Quand les anciens parlent... leur mémoire est désormais à votre portée, saisissez-là !!!

  • 1
  • 2

Recherche